logo-simple

Vous cherchez une information, un dojo
CONTACTEZ-NOUS !
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   02 537 47 62
logo-simple

Vous trouverez sur cette page un petit guide relatif à l'équipement nécessaire en Aikido. Celui-ci vous est proposé par nos partenaires, Seido Co., Ltd & BudoExport.


 

En Aikido, on porte un « Dogi » (vêtement de la voie) ou « Aikidogi », souvent appelé à tort « Kimono » (vêtement de ville), de l’extérieur semblable aux « dogi » de Judo. Ce n’est en réalité pas tout à fait le cas, comme vous le verrez ci-après.

La ceinture ou « obi » en japonais, elle, est identique aux ceintures de Judo, parfois un peu plus souple pour plus de confort dans les chutes. La ceinture blanche généralement portée jusqu'au 1er dan où où le pratiquant passe à une ceinture noire. Il arrive cependant que certaines dojos, notamment pour les enfants, préconisent également le port des ceintures de couleurs jusqu'au 1er dan.

Après quelques années de pratiques, lorsque le professeur estime le moment venu au regard de l'évolution de l'élève, ce dernier est autorisé à porter le Hakama. Le Hakama est un pantalon large qui présente 7 plis, 5 devant et 2 derrières. Il est généralement noir, bleu marine, ou indigo japonais.

 

Le Dogi

logo-simple

Généralement en coton blanchi ou écru, les modèles dits « traditionnels » sont des dogi de Judo dont la veste a été rallongée et les manches raccourcies. Il existe d’autres modèles plus particuliers qui sont généralement conseillés aux pratiquants avancés en fonction de leur type de pratique.

On classe généralement les dogi par rapport à leur épaisseur. Ainsi, chez Seido, vous trouverez les modèles suivants, par ordre de poids:

  • Aikidogi Mushin et Aikidogi "Aiki": tissu de coton fin, léger, conçu pour la pratique par temps chaud;
  • Aikidogi Yomogi: en composite coton/polyester, léger et surtout très compact; recommandé pour les pratiquants voyageant beaucoup;
  • Aikidogi AS100 et AS200: très proche des dogi de Judo, tissage coton « grain de riz » simple épaisseur;
  • Aikidogi WA300, WA600 et WA800: d'un poids comparable aux dogi de Judo, tissage grain de riz double épaisseur.

On préférera un pantalon renforcé aux genoux en raison de la pratique en suwariwaza (à genoux) qui tend à user davantage cette partie du pantalon.

La taille des dogi s’exprime généralement par un chiffre entre 1 et 6 et n’a aucun référentiel précis. Il faut donc se référer aux tableaux des tailles fournis par le fabricant.
Ces tableaux sont en général précis, mais il faut bien noter que les dogi en coton rétrécissent, notamment en cas de lavage à chaud. Il peut donc être conseillé de prendre une demi-taille supérieure à la taille proposée par le fabricant en raison de ce rétrécissement. Seido fournit la longueur des manches, la longueur et la largeur de la veste en centimètre ce qui facilite grandement le choix de la taille.

 

Le Obi (ceinture)

logo-simple

Le Obi, ou ceinture en français, est en général blanc jusqu’à la ceinture noire.

La ceinture blanche étant donc portée longtemps par les aikidoka, il sera conseillé de se tourner vers un modèle solide qui pourra tenir 4 ou 5 années.

La ceinture noire représente, elle, une étape importante dans la vie d’un pratiquant d’arts martiaux, et beaucoup d’aikidoka recherchent alors à ce moment là quelque chose de qualité, et si possible, de personnalisée (broderie japonaise). Il existe de nombreux modèles de ceintures noires, cependant, une ceinture pas trop épaisse sera plutôt conseillée pour ne pas gêner pendant les chutes.

La longueur de la ceinture se détermine comme suit : 2 x votre « tour de taille » + environ 80cm.
Les tableaux de tailles Seido intègrent ce calcul et vous proposent directement une taille conseillée en fonction de votre tour de taille.

 

Le Hakama

Choisir son modèle

logo-simple

Pour la plupart des pratiquants, le Hakama est l’équipement le plus difficile à choisir.

Les Hakama d’Aikido présentent des caractéristiques très spécifiques, notamment des sangles plus longues et plus renforcées que sur les Hakama de Kendo ou d’Iaido. Ils disposent d’un dosseret en caoutchouc, pour éviter les blessures durant la pratique des chutes, sont coupés pour être porté avec une ceinture classique, identique aux ceintures du Judo, et surtout, le tissu est significativement plus solide, pour supporter l’entrainement à genoux et les diverses contraintes que l’Aikidoka lui faire subir.

  • Les Hakama se classent en deux catégories, les tissus synthétiques (tetron, polyester « cashemire », et polyester/lin) et 100% coton ( coton noir/navy, ou coton aizome ).
  • Les modèles synthétiques sont plus faciles à entretenir, ne déteignent pas (ou très peu), les plis tienne plus longtemps, et ils sont généralement plus légers que les modèles coton.
  • Les modèles 100% Coton sont plus difficiles d'entretien et doivent être pliés avec attention après chaque cours. Ils sont plus lourds et sèchent moins vite. Ils sont en revanche plus "traditionnels", et surtout, particulièrement solide.

Pour un premier Hakama, on recommandera un modèle en tetron, relativement bon marché, facile à entretenir, c’est également le choix de la plupart des pratiquants et enseignants du Hombu Dojo de Tokyo.
Pour les démonstrations, on recommandera plutôt un modèle cashemire, pour sa très belle apparence et son tombé.
Le Hakama polyester/lin quand à lui est spécialement allégé pour la pratique par temps chaud, mais est également très apprécié des pratiquants voyageant beaucoup pour son poids très léger.
Enfin, les modèles coton seront plutôt réservés aux pratiquants expérimentés recherchant un Hakama vraiment traditionnel et surtout, particulièrement lourd.

 

Choisir sa taille

logo-simple

La taille du Hakama s’exprime en « go » correspondant à une ancienne unité de mesure japonaise. Pour plus de simplicité, il est plus pratique de se référer directement à la longueur du Hakama. Celle-ci se mesure du bas de la sangle avant au bas du Hakama, en son centre.

Traditionnellement, le Hakama doit arriver juste au dessus de la malléole externe (cheville), cependant, il est fréquent de porter le Hakama long en Aikido. Les tailles conseillées par Seido sont pour un port dit "long" (au dessous de la malléole externe).

Pour faire votre choix, nous vous conseillons d'essayer le Hakama d'un ami et de vérifier la longueur, en fonction de vos préférences, mais aussi de votre morphologie (notamment la position de votre taille et la longueur de vos jambes

Pour faciliter le choix, Seido vous propose des tableaux de tailles détaillées indiquant la longueur du Hakama pour chaque taille.

 

Les Armes

logo-simple

Bokken (sabre de bois), Jo (baton de bois) et tanto (poignard de bois) sont les 3 armes indispensables à tous les Aikidoka.

La plupart des pratiquants se contentera d’un set bokken/jo/tanto classique avec une housse pour le transport.

Il faut noter qu’il existe de très nombreuses formes de bokken et d’essences de bois. Les plus courantes sont le chêne blanc et le chêne rouge, ce sont aussi les plus solides. Mais il existe également l’Isu no Ki, le buna ou le Kiri qui sont des bois légers, particulièrement intéressants pour les enfants, les femmes, et les pratiquants souffrant de douleurs aux épaules.
Enfin, des bois « précieux » comme le camélia, le sunuke ou l’ébène font d’excellents cadeaux. Le sunuke et l’ébène, particulièrement lourds permettent également d’obtenir de très bons bokken pour les suburi (exercices de coupes dans le vide).
L’essence de bois n’est pas la seule possibilité pour alléger ou alourdir un bokken, la forme et surtout l’épaisseur jouent également beaucoup. Ainsi les bokken fins de type « Yagyu Ryu » ou « Jiki Shinkage Ryu » sont utilisés dans la pratique des armes par les pratiquants souhaitant développer des qualités de précision et de vitesse, alors que les bokken épais et lourds tels le Jigen Ryu ou le bokken Iwama Ryu sont utilisés pour développer la puissance et le tenouchi (la force de saisie).

Par ailleurs, les Jo existent en version standard ou épaisse pour les mêmes raisons. En toute hypothèse, le Jo devrait être adapté à la taille du pratiquant, cependant, pour des raisons pratiques, la longueur "standard" est fixée à 4.21 shaku (unité japonaise), soit 127.6cm.

Les tanto, eux, se distinguent surtout par leur longueur. Les tanto classiques d’une trentaine de centimètres sont principalement utilisés pour le tanto-dori (tanto contre main nue), alors que des tanto plus long (jusqu’à 40cm) sont parfois utilisés par les enseignants pour démontrer certains mouvement (mettant en avant les directions de coupes).

Les pratiquants se tourneront généralement dans un premier temps un bokken et un jo classique, mais avec le temps, et en fonction de leur morphologie et de leur aikido, ils souhaiterons peut être se tourner vers des armes un peu plus spécifiques.